Le spectacle Yarilo 

Yarilo est un spectacle de musiques traditionnelles des Balkans et de danses métissées de 1h15 à 1h30, qui s’adapte sur scène, et en spectacle de rue.

De mélodies effrénées en improvisation envoûtantes, les 4 musiciens (clarinette, accordéon, trompette, tuba, darbouka et tapan) invitent à plonger dans un groove aksak épicé, où festivité et sensualité se rejoignent.
La danse s’ajoute pour donner corps aux émotions, souffler de la vie et de la couleur aux airs tsiganes. Les 2 danseuses tissent leurs chorégraphies de fils chamarrés : soie orientale, laine balkanique et coton andalou. Une véritable création chorégraphique est ainsi développée entre plusieurs esthétiques. Un nouveau langage se développe.
Puis , de rondes folles en coceks cadencés, elles emmènent progressivement le public avec elles pour le plaisir des jambes et des yeux.

Toutes ces influences s’écoulent avec harmonie aux confins d’un songe puissant : celui de l’Ailleurs, de la valise qu’on ne pose jamais. Le temps d’un spectacle, la fête d’un village imaginaire bat son plein !

Ce spectacle s’articule en 2 parties, qui peuvent se vivre indépendamment :
– une première partie à regarder et écouter : des chorégraphies se tissent sur la musique live, dans un univers sensible et onirique, (45 min-1h)
– une deuxième partie, pour participer : le public est entraîné par les danseuses et musiciens dans un bal convivial et énergique . (30min)

À propos de la musique :OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Yarilo réinterprète un répertoire d’airs traditionnels bulgares et macédoniens en y ajoutant quelques compositions. A l’image de leur région d’origine, les musiques des Balkans sont le fruit d’un important métissage. Folklore et phrasés musicaux d’origine slave et grecque, système rythmiques complexes « aksak » venus du Moyen Orient, et emprunts au système modal des makams turcs se combinent, épicés par la fougue, le sens du groove et de la danse apporté-e-s par les musiciens tsiganes.

Par leur arrangements originaux, les musiciens de Yarilo réinterprète avec modernité la diversité et la richesse de ces musiques en alternant danses d’origine bulgare et macédonnienne (ratchenitsa, pravo oro , sedi donka, krivo oro, lesnoto, gankino ori) , danses tsiganes (cocek, sasa, rumba…).
A partir de cette connaissance approfondie de ces styles musicaux, des compositions sont proposées et viennent enrichir le répertoire.

À propos de la danse :

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

   Les deux danseuses mêlent leurs différentes sensibilités et univers de danses : Mariam apporte sa connaissance des pas traditionnels des danses de villages ainsi que des chorégraphies plus modernes des cercle de danses, des différentes communautés et régions des Balkans, et Morena celle des danses tsiganes et flamencas, ainsi qu’un élégant métissage des danses d’orient et d’autres folklores flamboyants. Ensemble, elles fusionnent ces différentes influences et créent des chorégraphies originales.
Elles s’appuient aussi sur leur ressenti et leur propre imagination autour de ces répertoires, pour apporter à la danse un caractère presque théâtrale.
De véritables tableaux, comme illustrations de la musique, sont ainsi esquissés, et un nouveau langage de danse est créé et mis en scène pour le spectacle Yarilo.

Publicités